Affiche Mboa BD 2019, entre science-fiction et imagination…

Qu’on est loin de cette époque où Macha -mascotte du festival- faisait ses premiers pas. Entre balbutiements et hésitations, on peut dire sans hésiter que le festival a fait du chemin. Aujourd’hui le Mboa BD  célèbre ses 10 ans. 10 ans que le milieu culturel camerounais célèbre le 9ème art.

L’aventure  du festival , principalement menée par ses guerriers n’ayant pour arme que leurs crayons, papiers et tablettes, a débuté en 2010. Pas étonnant qu’à chaque fois, une place d’honneur leur était donnée, eux artistes et créateurs locaux. C’est ainsi qu’année après année, ces artistes mis en valeur se sont illustrés, donnant ainsi l’opportunité au grand public de découvrir la diversité graphique de leur talent d’auteurs à travers les différentes affiches du festival, édition après édition.

Allant de la première affiche du festival réalisée en 2010 par le Collectif A3, en passant par celles réalisées soit par  Reine Dibussi , Yannick  Deubou Elyons, Georges Pondy, Félix Fokoua,  pour atterrir aujourd’hui en 2019, le public s’est toujours délecté non seulement de cette diversité graphique, mais aussi et surtout de la créativité dont a toujours su faire preuve les auteurs en alliant subtilement l’harmonie des couleurs au thème de l’édition. C’est ainsi qu’à coup de crayon et de stylet, ceux-ci on peu à peu laissé une empreinte indélébile dans l’histoire du Mboa BD Festival.

Rendu à sa 10ème édition sous le thème « Bande dessinée, afro-futurisme, narratif, imaginaire », l’affiche cette fois, est signée par le groupe Zebra Comics. Récompensé et mis à l’honneur durant cette édition au vue de l’ensemble des publications réalisées par ce jeune groupe ces deux dernières années. Le groupe Zébra Comics nous invite et nous interpelle à travers cette affiche, à voyager dans le temps, en direction du futur. Le choix des couleurs et la déclinaison des illustrations nous plongent tout de suite dans ce à quoi pourrait ressembler la cité économique Douala dans un avenir numérique plus ou moins proche.

Entre hésitation et peur, on se demande toujours ce que réserve le futur. Comment imaginez vous l’Afrique dans un siècle? Entre évolution technologique et infra-structurelle, l’africain saura-t-il conserver ses mœurs et coutumes? C’est dans cet  univers que nous balade cette affiche, tout en donnant un point essentiel à la déclinaison se la couleur verte signe d’espoir. Présent au Mboa BD Festival, le groupe profitera pour donner  plus de détails sur le choix par exemple des rayures qu’on remarque sur l’affiche.

Les Immanquables du Mboa BD

Le Mboa BD Festival c’est huit jours intenses autour de la bande dessinée et des métiers de l’image. Repartis sur Douala et Yaoundé, auteurs locaux et internationaux se rapprochent du grand public pour célébrer le 9ème art. Comme de tradition depuis ces cinq dernières années, le rideau du festival s’ouvre dans la capitale économique du pays et se referme dans la capitale politique. Le festival offre au grand public des activités variées telles que des expositions, dédicace, ateliers, master class, conférence, concert dessiné, concours et animations off.  Un événement à vivre en direct, surtout si on veut profiter du désormais mythique concours de cosplay, cet art de se déguiser en un personnage de BD ou de dessin animé.

De plus, le festival est aussi l’occasion de faire quelques emplettes. A quoi bon venir à un festival de BD et rentrer sans une BD souvenir, qui de plus, pourrait être dédicacée. Par ailleurs, que vous soyez professionnel et amateurs du milieu graphique, le MboaBD c’est l’occasion d’apprendre ou de vous perfectionner.  Des ateliers et master class sont prévus afin de vous permettre de découvrir d’autres manières de travailler sur un logiciel graphique particulier ou encore découvrir les techniques d’un auteur. On a cité les immanquables ? Venez aussi assister au concert dessiné : quand le dessin et la mélodie se mettent en phase durant un clash de gladiateurs entre dessinateur et chanteur.

Un dernier rappel, du 20 au 23 novembre à Douala, et du 27 au 30 novembre à Yaoundé, à l’institut Français du Cameroun. Venez et célébrons ensemble le festival de la bande dessinée du Cameroun à travers l’afro-futurisme narratif et imaginaire.