Vernissage de « L’imaginarium à Yaoundé »: IDA captive le public de Yaoundé

Vernissage de « L’imaginarium à Yaoundé »: IDA captive le public de Yaoundé

Le 6 avril dernier, le hall de l’institut français de Yaoundé a accueilli une cinquantaine de personnes, témoins privilégiés du lancement de l’exposition « l’Imaginarium à Yaoundé ».

Pendant près d’une heure, Idah « IDA » Razafindrakoto, l’auteure de cette série de tableaux a présenté son travail à un public attentif.

L’imaginarium à Yaoundé est une plongée dans l’imaginaire de la jeune bédéiste malgache. Un carnet de voyage assez déroutant pour l’esprit non préparé. L’environnement, la sensibilisation environnementale, le symbolisme végétal, la prolongation de l’imagination à travers une perception végétale de la réalité, tels sont les thèmes à l’honneur, déclinés en une symphonie de vert.

L’imaginaire de IDA est empreint d’un symbolisme récurrent qui croise le regard naturel qu’on pose sur les gens, lieux et espaces qu’on découvre pour la première fois. Une perception sociale, culturelle, architecturale de Yaoundé, se mêlant à la multidisciplinarité de la jeune femme qui mélange avec charme les styles : bande dessinée, crayonné, croquis sur le vif, aquarelle, digital painting, voire  les arts de la scène.

IDA, qui réside au Cameroun depuis un an et demi, a beaucoup voyagé et cela se voit, cela se sent. L’Imaginarium qui en est à sa onzième édition dans une ville du monde est un regard frais et vert sur un quotidien vrai et authentique.

« Frais », « surprenant », « drôle », les mots n’ont pas manqué dans le public pour qualifier le travail de la jeune femme, qui consacre un regard inédit sur la ville aux sept collines.

L’exposition est visible dans le hall de l’IFC de Yaoundé jusqu’au 30 avril 2018.

Entrée libre et gratuite.